Vivre ensemble

Vivre ensemble...  

En regardant cette photo, nous pouvons vraiment penser que c'est un concept de base, qu'il est inné !

Et pourtant, les constats sont tout autres :

Dans toutes les écoles de notre pays, le constat de violences n'a jamais été aussi grand : violences verbales, violences physiques, non respect des personnes, du matériel,...

Lorsque nous analysons la situation, nous constatons que de plus en plus de personnes, dont les enfans, éprouvent du mal à communiquer réellement.  On communique avec notre smartphone, via les réseaux sociaux, via les jeux en ligne et, lorsqu'on est en conflit avec quelqu'un, il suffit, tout simplemement, d'appuyer sur un bouton et le problème disparait instantanément...

Par contre, dans la "vraie vie", le bouton n'existe pas...  Il faut donc trouver une autre solution...  Il faut donc (ré)apprendre à communiquer !

A l'Ecole Notre-Dame des Rhosnes, nous avons décidé de réagir !

Depuis septembre 2014, nous avons décidé de travailler avec les responsables de l'ASBL Oasis Relationnel, mieux connue sous le nom de la Ferme des Aulnes (Escanaffles)

Les enseignants de notre école ont suivi, pendant 3 jours, une formation sur l'axe relationnel, en s'inspirant de la méthode ESPERE de Jacques Salomé.  Cette méthode est surtout axée sur l'axe sensoriel, voir, visualiser, toucher pour pouvoir mieux s'exprimer, mettre des mots.

Une bonne partie des enfants fréquentant les classes de nos implantations scolaires ont déjà passé au moins 2 journées à Escanaffles.   

Apprendre à visualiser ce qu'est une relation.

Afin de symboliser la relation, les enfants ont utilisé une écharpe...  Pour qu'une relation soit bonne, il faut qu'elle soit souple, comme l'écharpe qui se trouve sur la photo ci-contre.

On peut être fâché avec quelqu'un.  Dans ce cas-là, la relation est tendue (tout comme l'écharpe peut l'être)

On peut avoir un gros conflit avec quelqu'un, dans ce cas-là, il peut y avoir un noeud dans notre relation, dans notre écharpe.

Et, une chose importante : Dans une relation, on n'est toujours que 2 personnes.  Il n'y a donc que les 2 personnes concernées par la relation tendue, par le noeud; qui peuvent démêler le conflit... Si nous voulons que celui-ci s'estompe réellement, il n'y a pas d'autre solution...
 

Les outils que nous allons développer dans les classes :

 

Dans toutes nos implantations :

Le cadre :

C'est la base de toutes relations...  Pour que cela se passe bien, il faut que le cadre soit bien défini.  Ce qui se trouve à l'intérieur du cadre, c'est ce que je peux faire.  Ce qui se trouve sur les bords du cadre, c'est ce qu'il est interdit de faire...  En construisant chaque cadre, l'objectif est de voir ce que l'on peut faire pour que chaque personne qui compose le groupe puisse se sentir bien.  De ce fait, chaque enseignant construira son cadre, de manière visuelle, avec l'ensemble des enfants dont il a la charge.  Chaque lieu précis de l'école (la cour, les couloirs) aura aussi son propre cadre.

Une séance hebdomadaire "quoi de neuf ?

C'est un temps de partage que chaque titulaire instaurera chaque semaine avec sa classe.  

Chaque enfant aura un temps de parole.  Au cours de cette animation, il aura l'occasion de s'exprimer sur ses joies, ses peines, ses passions,...

Il aura l'occasion de parler d'un problème qu'il a rencontré avec une autre personne, du ressenti qu'il a par rapport à celui-ci.  Un dialogue s'installera alors avec la personne concernée.  Les autres enfants de la classe auront l'occasion de proposer des solutions pour que le problème puisse se résoudre.

Bref, le quoi de neuf, c'est un véritable moment de partages...  

Envie d'aller plus loin sur le sujet ?  Nous vous invitons à regarder le petit montage qui vous permettra d'assister à un quoi de neuf (Pour ce faire, cliquez sur les mots en bleu)

 

A Frasnes

L'arbre à émotions

Apprendre à mettre des mots sur ses propres émotions, ce n'est pas facile du tout.  Dans chaque classe se trouve un arbre, tel que celui qui se trouve en photo.  Chaque arbre comporte des boules de couleurs.   La jaune signifie la joie, la noire : la peur, la rouge : la colère, la verte : la sérénité,...  Pour chaque couleur, il y a 3 boules de tailles différentes : La petite, la moyenne et la grande.  Je peux donc avoir une grosse peur, une petite colère, une petite joie, une grande sérénité,....  L'enfant choisit donc la boule correspondant à son émotion du moment et peut donc la commenter s'il le désire.

A Hacquegnies

Les choudoudous à émotions

Le principe est le même que celui des arbres à émotions.  Cependant, à la place d'avoir des boules, les enfants vont avoir des objets tactiles.  Le principe des couleurs reste le même.  On y ajoute une sensation tactile.  Lorsque l'émotion est positive, l'objet est agréable à toucher.  Lorsqu'elle est négative, il l'est moins (rugueux,...)

A Arc

La boîte pour se calmer

Cette boite est remplie de "trésors" pour se calmer (balles antistress, matériel pour dessiner, objets doux, musique calme,...).  Lorsque l'enfant est énervé, il peut avoir recours à cette boite (ou l'enseignant peut l'inviter à l'utiliser au cas où...)

 

 

 

Une aventure à mener aussi avec les parents !

Notre souhait : travailler en partenariat avec les parents sur le cadre relationnel.  De ce fait, avec l'aide du comité des parents, nous avons déjà mis en route une soirée d'informations autour de ce thème ainsi qu'une après-midi parentale à la ferme des aulnes qui a renconté son petit succès puisqu'une cinquantaine de personnes avaient répondu présentes à cette invitation !

 

 

 

 

Pour retourner sur la page qui présente les différents projets, veuillez cliquer sur cette phrase.